Le bac à shampoing : comment l’installer ?

bac à shampoing

Le bac de lavage fait partie de ces indispensables dans les salons de coiffure ; et pourquoi pas, le petit plaisir que l’on peut s’offrir chez soi. En effet, il existe aujourd’hui des modèles divers et variés qui permettent un rinçage confortable des cheveux tout en bénéficiant d’options supplémentaires comme le massage. Néanmoins, avant de pouvoir profiter des bienfaits de ce mobilier, il faut déjà le mettre en place. Alors, comment installer un bac à shampoing ?

Réunir les outils nécessaires

Sobre et fonctionnel, ergonomique et design, le choix du bac à shampoing peut se tabler sur une foule de critères personnels. Toutefois, au final, l’installation sera une étape par laquelle tous les modèles devront passer.

La première chose à savoir est que l’aménagement demande certaines compétences que seuls les très bons bricoleurs peuvent avoir. Pour les moins affûtés dans le domaine, il est préférable de recourir au service d’un professionnel. S’il est question d’installer le bac par ses propres moyens, il faudra se munir des outils nécessaires, à savoir :

  • un objet pour marquer : craie, crayon, stylo ou marqueur ;
  • un mètre ;
  • des tournevis ;
  • des pinces ;
  • un niveau à bulle ;
  • tout ce qui est nécessaire pour imperméabiliser la partie où le bac de lavage sera posé. 

Si le bac n’est pas livré avec, prévoyez aussi des vis, des écrous, du fil d’étanchéité et de la filasse.

Mesurer et marquer

La mise en place du mobilier de coiffure qu’est le bac de lavage, demande savoir-faire et précision. Aussi, prendre les mesures sera une étape déterminante.

Il faudra, entre autres :

  • délimiter la zone d’emplacement ;
  • marquer la place qu’il prendra par rapport au mur ;
  • définir le passage des arrivées et des évacuations d’eau.

Même si aucune erreur n’est permise dans ces tâches, il sera nécessaire de porter une attention particulière à la taille et au diamètre des tuyaux d’alimentation et d’évacuation. Si ces mesures sont erronées, plusieurs problèmes peuvent apparaître lors de l’utilisation. Les soucis se porteront notamment sur l’esthétique avec des branchements apparents ou disgracieux et, plus graves, sur les débits d’eau.

Que les travaux soient réalisés par des professionnels ou non, il faudra d’abord se référer aux recommandations des fabricants. Surtout que ces instructions, qui accompagnent impérativement tous les modèles de confiance, détaillent les consignes de montage, les spécificités des circuits principaux (évacuation, adduction, alimentation). A rappeler que la lecture de la notice d’installation du bac à shampoing ne dispense pas d’avoir les connaissances indispensables à la mise en place et au raccordement.

Installer le bac à shampoing

Une fois les outils à disposition et les mesures prises, il faudra procéder à l’installation proprement dite du bac.

Il faudra commencer par l’application du produit hydrofuge pour qu’il ait le temps de sécher. La prochaine étape consistera à raccorder les différents tuyaux. Attention, il est possible que le bac à shampoing demande une extension pour les évacuations.

Il sera ensuite question de fixer les composants du mobilier. Pour des raisons pratiques, il est préférable de fixer le fauteuil avant de s’occuper de la vasque.

Et pour pouvoir accueillir votre clientèle dans un cadre agréable, trouvez le meilleur emplacement ; surtout si vous optez pour un modèle contemporain, faites en sorte qu’il soit mis en valeur sans pour autant gêner la circulation.

Pourquoi les femmes ont-elles besoin de rajouts de cheveux ?
6 conseils pour des cheveux plus brillants et plus sains